Annie aux Etats-Unis - Episode 5

Publié le 1 Novembre 2007

Lundi 4 août 1997

Dernier jour à San Francisco. Pour une fois on se lève de bonne heure. A 9h on est parti. Nous allons faire un petit tour en voiture jusqu'au Golden Gate Bridge. Clic - clic. En dessous du pont, il y a même une attraction : des surfers. Clic.
 
Puis nous retournons au Golden Gate Park, pour visiter le Japaneese Tea Garden. Nous faisons attention de bien nous garer, car la police à cheval veille et distribue les prunes à tour de bras (on les avait vu la dernière fois). L'endroit est magnifique. Pagode, bonsaïs et bassin à poissons rouges géants, petits ponts de bois, etc, etc, etc, autant de photos souvenirs.
03-pagode.jpg   04-japaneseGarden.jpg
Pour l'après-midi, nous ramenons la voiture à l'hôtel et reprenons le bus pour aller contempler de visu les fameux parterres fleuris de Lombard Street (assez éloigné de notre hôtel).
 
Quelques photos et quelques magasins plus tard, nous sommes à nouveau au Fisherman's  wharf.
Les lions de mer sont toujours là. Clic, clic. Euh, je veux dire honk, honk.
ça a beau être la deuxième fois qu'on vient là, on reste encore un bout de temps à contempler les bestiaux.
Quelques pélicans traînent au bout de la jetée, mais jamais assez proches pour pouvoir tirer leur portrait - regrets.
Nous nous engouffrons ensuite à nouveau parmi les magasins du Pier 39, à la recherche d'un bureau de poste que  nous ne trouverons jamais.
Puis nous nous dirigeons lentement vers notre lieu d'embarquement pour Alcatraz. Nous regardons un moment les gens qui s'essaient au tram
poline. Une demi-heure avant l'embarquement, nous quittons notre banc pour aller faire la queue. A nous Alcatraz.
La traversée est courte, mais nous trouvons le moyen de nous faire arroser par une méchante vague. Glagla, qu'elle est froide.
 
A Alcatraz devenu un parc national, nous sommes accueilli par des Rangers et un shérif. Nous sommes guidé jusqu'au bâtiment de détention. Au fur et à mesure de notre ascension, l'histoire du fort nous est contée. On y apprend que les familles du personnel pénitencier habitaient sur l'île. Que les enfants allaient à l'école en bateau (7 bacs par jours au départ). Lorsque le fort eu terminé sont ère pénitentiaire, les indiens ont investi la place, puis faute de moyens (l'eau douce transportée par tankers était hors de prix), l'ont quittée.
La visite du bâtiment de détention se fait walkman sur la tête. J'ai le droit à une version en Français, Rhonda et son frère à une version en Allemand. Allez savoir pourquoi, Helen a pris la version originale. On déambule ainsi dans les couloir du pénitencier, guidé par la voix qui nous indique le chemin à suivre. On nous montre la cellule d'Al Caponne et dans le bloc D (l'aile des "méchants"), celle de l'homme aux oiseaux, le plus dangereux des détenus qu'Alcatraz n'ait jamais connu, nous dit on. C'est dans l'aile D, la plus moderne, que se trouvent les mitards. Des histoires d'évasion nous sont racontées, notamment celle de trois prisonniers ayant creusé un tunnel, avec des cuillères, selon la légende, avec de vrais outils, qu'ils auraient réussi à obtenir selon les autres prisonniers. On nous fait visiter le couloir au mirador, la bibliothèque, le réfectoire. Chaque lieu a son histoire, ses anecdotes. C'est vraiment très bien fait. C'est ainsi qu'on apprend qu'une overdose de nouilles est à l'origine d'une révolte des prisonniers. Cette visite a bien duré ¾ d'heure. Quand nous sortons du bâtiment, un vent fort et froid malmène le drapeau qui se tortille désespérément au dessus du fort et nous accueille sans ménagement dans la nuit fraîchement tombée. Au loin, la ville nous appelle de ses lumières. Le ciel est encore un peu embrasé du coté du Golden Gate Bridge. 
10-couchersoleil.jpg
Nous descendons petit à petit vers le ponton d'embarquement. A chaque arrêt, une tranche de vie d'un roi de l'évasion Roy Gardner, nous est conté par une ranger du genre dynamique. La phrase qui sonne le départ vers un nouveau point d'arrêt c'est : "and what do you think it happened? He escaped". Puis il se faisait reprendre, car il était incroyablement malchanceux. Sa vie se termina tristement par un suicide dans une baignoire, lorsqu'il se trouva trop vieux.
La descente terminée, nous avons droit à la projection d'une vidéo au théâtre du fort.
Enfin, c'est l'embarquement et le retour à San Francisco.
Arrivés à bon port, nous allons dans notre premier Mac Do (après 22h00, il est inutile de penser à manger autre chose dans ce quartier).
La journée a été longue. Pas de taxi en vue. Nous rentrons en bus.

Plus de liens :

Annie aux Etats-Unis - épisodes précédents :

Rédigé par Annie

Publié dans #Annie aux Etats-Unis

Repost 0
Commenter cet article

colette 11/11/2007 19:09

Coucou AnnieMimi m'avais envoyé des macros sur la naissance d'une coccinelle, il s'avère que c'est la coccinelle asiatique, très voraces au point où elle mange les nôtres !"Info sur mon blog"BisesCoco

Annie 12/11/2007 19:02

J'ai vu ! Une très jolie sale bêtes.Bisous. annie

Gari 09/11/2007 16:24

Moi, je suis, m'enfin 1997 c'est loin. Dans un prochain post, j'espère que vous nous raconterez le temps ou, vêtue d'une simple peau de bête, vous avez découvert le feu. ;-)Moi, l'Amérique, je l'ai parcourue en 1973, du temps des digilences et du dernier des mohicans. Ah, on savait voyager à cette époque-là !

Annie 12/11/2007 19:01

1997 c'est loin ? Jamais que 10 ans. C'est vrai qu'avec une telle notion du temps, vos souvenirs d'enfance doivent vous paraître préhistoriques, voire, tout juste post-big-bang.Pour ce qui est des dilligences en 1973 et du dernier des Mohicans, faut que je vous dise un secret: lorsqu'on visite les Universal Studios, ce qu'on y voit c'est du cinéma. Si si. Faut pas toiut prendre comptant hein. Z'êtes pas si vieux pour avoir des souvenirs aussi lointains. Mais si, mais si.Bon Gari, je pense que vous avez besoin d'urgence de l'elexir made in Réunion pouir éclaircir vos pensées. J'espère qu'il vous en reste encore :-) Santé !

Manu M 07/11/2007 18:03

Merci pour cette aventure !Par contre la méchante vague était tellement froide que tu t'es un peu mélangée dans le paragraphe (celui au-dessus des 2 photos d'Alcatraz)

Annie 07/11/2007 19:06

Oups ! C'est corrigé. Au moins, il y en un qui suit. Merci Manu ! :-)

colette 02/11/2007 08:30

Bonjour ma chère AnnieJe continue la ballade. j'ai beaucoup aimé le pont qui ressemble à la façon de faire d' Edouard Eiffel.Le surf super, comme cela doit être bien d'être comme cela sur l'eau.La photo suivante est superbe.BisousColette