Machines à transformer

Publié le 10 Juillet 2008

Aujourd'hui juste avant de partir du boulot, une copine, montrant un immense sachet plastique rempli de caramboles nous dit "ce soir je vais devenir une véritable machine à transformer" (sous-entendu des fruits en confiture, pour ceux qui ne suivraient pas). Ce à quoi je lui ai répondu, que cela n'avait rien d'original, et que nous étions tous, nous les êtres humains de phénoménales machines "à transformer".
J'ai un collègue qu'à trouvé ça gorre !
Imaginez, toutes les saloperies que vous avez pu ingurgiter depuis que vous êtes tout petit : le lait, les bouillies, le sable, le chocolat, puis  les steaks, la purée, les petits pois, les boules de coco, le poisson panné, les haricots, les pains au chocolats, les doubles-cheese, les galettes des rois ... Faites donc l'addition de tout ça, et ça vous donne un immonde globiboulga. Ensuite, pensez à ce que votre compagnon aura pu ingurgiter lui aussi pendant toute sa vie. Prenez une infime partie de votre globiboulga et une infime partie du sien et qu'obtenez-vous ? Un bébé ! Voilà, un bébé, c'est jamais que du globiboulga transformé. C'est pour ça qu'on est obligé de leur demander de faire risette, parce que franchement faut les comprendre, ya pas de quoi.
Je crois qu'il va falloir que j'aille lire d'urgence le détail des notices de mes médocs (contre une sale rhino-pharyngite).
A j'oubliais : bonsoir !

Rédigé par Annie

Publié dans #Humeur

Repost 0
Commenter cet article

Gari 10/07/2008 22:55

Elle a besoin de vacances, notre Annie. On nous l'a toute transformée. ;-)

Annie 16/08/2008 12:51


Meuh non ;-) (pour la transformation, paske pour les vacances c'était hyper-vrai !)