Plaine des Sable : son sort scellé demain

Publié le 4 Décembre 2008

L’avenir de la Plaine des Sables se jouera demain à la Plaine des Palmistes, où se réuniront Les seize membres du bureau du Conseil d’Administration du Parc national. A l’ordre du jour, il n'y aura qu'un seul dossier : le projet de forages géothermiques.

Rappel des faits : un projet de forages géothermiques sur le site de la Plaine des Sables est défendu par la Région Réunion. Sa volonté est si forte, qu'elle en avait oublié l'enquête publique obligatoire et passé les marchés pour les travaux dès fin 2007.
Grâce à la mobilisation de l'association citoyenne de Saint-Pierre,  appuyée par la SEOR et la SREPEN, et avec le soutien de la population via une pétition largement signée (on approche des 15000 signatures), cette enquête publique a finalement eu lieu.

Voici pour votre information le curieux rapport du commissaire enquêteur rendu il y a peu. Son constat : une grande majorité de contre argumentés. Sa conclusion : avis favorable !

Dans cet article de l'association citoyenne de Saint-Pierre, vous pourrez découvrir l'avis très défavorable du Conseil Scientifique du Parc National de La Réunion (les 3 images en fin d'article), car la Plaine des Sables, est en plein Parc National des Hauts.

Vient se greffer par dessus tout ça, un dossier de demande de classement au Patrimoine mondial de l'UNESCO sur le thème "Pitons, Cirques et Rempart de La Réunion", dont la Plaine des Sables fait partie. Les forages impliqueraient l'exclusion de la zone concernée du dossier, compromettant gravement ses chances.

J'écrivais dans mon courrier au commissaire enquêteur il y a plus d'un mois : "Il est facile d'imaginer les retombées économiques conséquentes d'un tel classement avec en bonus, une répartition de la manne sur un plus grand nombre d'acteurs.
Face à cela, une «logique» d'exploitation d'une ressource hypothétique dans un environnement fragile pour un potentiel dérisoire et des dégâts environnementaux certains."
Car ces forages s'ils ont lieu pourront déboucher ... sur rien. Et s'il y a quelque chose, la viabilité de l'exploitation déportée (hors site de la Plaine des Sables) n'a même pas été évaluée, alors qu'on nous la promet (pas d'usine dans la Plaine des Sables).
Il est étonnant qu'un projet aussi mal ficelé, et désavoué par deux fois par le Conseil Scientifique même du Parc soit encore aujourd'hui en situation d'obtenir un avis favorable de la part du bureau du Conseil d'Administration (lire à ce sujet l'article du JIR). On se demande vraiment à quoi ça sert un Parc National, s'il n'est pas fichu de protéger un site aussi exceptionnel que celui-ci.


Addendum : une piste pour une autre énergie à La Réunion, donnée par le Dr Claude GINDREY parmi les réaction de lecteurs de l'article du JIR en référence plus haut -  l'énergie themique des mers ou ETM :

Rédigé par Annie

Publié dans #La Réunion

Repost 0
Commenter cet article

colette 04/12/2008 17:10

Coucou ma chère AnnieEspérons que demain, les Réunionnais seront entendus, ils sont très motivés pour leur patrimoine, 15 000 signatures et le soutien de tous, l'enjeu est de taille.Ce site, mérite le classement au Patrimoine mondial de l'UNESCO.On ne doit pas permettre tous. Le bureau du Conseil d'Administration, je pense, sera bien obligé de tenir compte des protestations.BisesColette

Annie 04/12/2008 17:14


Puisses-tu dire vrai ma Coco. Personnellement je suis très pessimiste :-(
Bises. La soeur