Hell-Bourg - Gîte de Bélouve

Publié le 27 Juin 2006

A partir du village de Hell-Bourg (Cirque de Salazie), il est possible de se rendre au gîte de Bélouve. Le départ se fait après avoir traversé le village et suivi les pancartes "Forêt de Bébour - Bélouve".

Longueur : 4,8km
Dénivelé : + 500m
Durée : 2h à 2h30

Monter au gîte de Bélouve par Hell-bourg n'est pas à proprement parler facile pour qui n'a pas l'habitude de marcher, mais pour le randonneur régulier, cela reste une simple mise en jambes.
Attention tout de même au soleil : quand il brille, une bonne partie du chemin est exposé et vous avec.
Pour le moment nous sommes tout en bas, juste avant le parking de départ
(notre bus n'a pu franchir le dernier pont, trop étroit) et nous croisons les dernières habitations.
Voici donc, pour ceux qui n'en aurait jamais vu un pied de tomate arbuste et juste à coté des clémentines. Le voile blanc qu'on aperçoit en haut à droite, est une toile d'araignée.






Par beau temps, la vue sur le cirque est dégagée et l'ascension est parsemée de point de vue fort plaisants.
Voici un montage de l'un d'entre eux :


Comme nous n'allons pas plus loin que le gîte de Bélouve (car nous y passons la nuit, dans le but d'entreprendre une randonnée bien plus longue le lendemain : Bélouve - Plaine des Lianes), nous prenons  notre temps et nous réussissons le tour de force de mettre les 2h30 pour arriver là-haut.
Outre les bavardages qui méritent quelques ralentissements pour que tout le monde puisse suivre, nous nous commettons dans des haltes "goinfrage de goyaviers" : quelqu'un qui a réussi à attraper une branche fournie la met au niveau de tous les autres. Les fruits les plus mûrs disparaissent illico dans des bouches gourmandes. Il faut dire que le goyavier en randonnée, ça vaut tous les jus de fruit : c'est frais, désaltérant, agréable, acidulé.
Un petit quart d'heure avant d'arriver au sommet, on aperçoit les restes de l'ancien téléphérique, depuis abandonnée (vous en seriez-vous douté ? ;-) ) :



Et le randonneur chanceux, car ce n'est pas toujours le cas, lorsqu'il arrive au sommet a la joie, l'honneur et l'avantage de découvrir cette vue sur le cirque de Salazie :


Au premier plan à droite, s'élève une fougère arborescente ou fangean.
Dans notre dos, nous découvrons une grande aire de pique-nique équipée de foyers pour cuisiner.




Dans les haies qui bordent la falaise, nous retrouvons les petites fleurs roses qu'autrefois nous avons pu voir se développer dans la rocaille. Enfin, pas sûre que ce soit les mêmes, mais elles se ressemblent rudement.


Mais la surprise du jour, c'est de trouver quelques arums déjà en fleur !



Sinon, à partir du gîte de Bélouve, on peut aller jusqu'au point de vue du trou de fer (entre 3-4h aller retour à partir du gîte, selon votre niveau). Mais on peut aussi choisir une après-midi de détente au calme :-) (choisir dans ce cas, le samedi plutôt que le dimanche, si ça doit être absolument en week-end).
Prochain épisode : Bélouve - Plaine des lianes, ou "une randonnée d'enfer". A bientôt :-)

Rédigé par Annie

Publié dans #La Réunion

Repost 0
Commenter cet article

colette 29/06/2006 11:59

Coucou Annie
Jolies randonnée à partir du village de Hell-Bourg.
Longueur : 4,8km  bon, ça va, un peu dur mais ça va !
Dénivelé : + 500m  bon,  ça, ça va moins bien !
Durée : 2h à 2h30 pour moi, ça va pas, prévoir durée 7 h tellement je marche l e n t e m e n t   (snif, snif) que de belles choses je rate !
Bon en plus, faire attention au soleil, hou là, là.
Bon, bon, j'ai la chance de te suivre dans tes randonnées avec le blog "ouf, c'est pas fatiguant, plutôt agréable, éh, éh.  
Gros bisous
Colette

Annie 29/06/2006 16:56

Raah Coco, la vue du gîte de Bélouve, elle est à 20mn du parking, lorsqu'on vient par La Plaine des Palmistes. On n'est pas obligé de venir d'Hell-Bourg. Donc tu pourrais voir le Piton d'Anchaing, la Roche Ecrite, le Cimendef et le Grand-Morne. C'est à ta portée Coco :-)Bisous.

Manu M. 28/06/2006 22:51

Toujours aussi magnifique !!Mais connaîtrons-nous un jour le nom de ces fleurs roses ? ;-)

Annie 29/06/2006 06:17

Youhou Manu : toujours fidèle au poste :-)Après renseignement auprès d'un enseignant de la Fac des Sciences mordus de petites fleurs, voici donc pour vous, Mesdames zé Messieurs, le nom de la coquine (roulements de tambour). Il s'agit de Polygonum capitatum. Elle fait partie de la famille des Renouées. Et une petite recherche supplémentaire sur le net, grâce à notre ami google nous apprend qu'à La Réunion on l'appelle aussi herbe-corail. Voilà donc le mystère de la petite fleur rose levé.Il semble que ses capacités de plantes couvrantes soient très appréciées en horticulture. Sauf qu'ici, la belle s'est échappé des jardins et s'en est allé coloniser les talus au détriment sans aucun doute de bien des locales de l'étape. En clair, en elle devenue envahissante, même si ces tapis à fleurs roses restent jolis à regarder.Cette petite fleur fait partie des Renouées,Polygonum capitatum dans la Flore,aujourd hui échappée des jardins à l assaut des talus,en zone humide de moyenne altitude.