Piton La Wouandzani

Publié le 23 Septembre 2006

Dimanche 10 septembre 2006

C'est à 8h00 que nous arrivons au Pas de Bellecombe : fin de la route du Volcan sur le site de La Fournaise à la Réunion. Le temps est splendide.
C'est la troisième fois que je descends dans la Caldeira, et la deuxième que je monte au Dolomieu (le cratère sommital).
Sur notre chemin, l'inévitable chapelle de Rosemond (ci-dessous à gauche) sert de terrain de jeu aux enfants en route vers le sommet.
Sur la photo de droite, les petites tâchent blanches sont des gens. Il y a beaucoup de monde qui se dirige vers là-haut. On est quasi à la queue-leu-leu par endroit.
Le plus surprenant c'est que nous croisons déjà ceux qui entrés à 6h00 du matin (heure d'ouverture de l'enclos) sont sur le chemin du retour.
     
 
     
L'ascension n'est pas facile. Je me fais dépasser par des tas de gens.
Le chemin qui monte sur le cratère Bory est fermé. Un militaire s'assure que personne ne s'y aventure.

Nous atteignons le premier observatoire après deux heures de marche. Lorsque j'aperçois l'attroupement, c'est le soulagement. Je commençais à trouver le temps long : c'est que ça grimpe tout le temps !

Je ne vois pas tout de suite ce qu'il faut regarder, car aucune projection n'est visible. Disons qu'il n'y a pas de rouge. J'exprime ma déception à haute voix et une jeune fille m'indique le grand Piton droit devant, en m'assurant, que par moment des projections en jaillissent. Il suffit d'être patient. Comme pour confirmer la chose, une gerbe de lave s'élève au dessus le cratère.

 
     
Nous apercevons sur la gauche le second point de vue qui a l'air bien plus près du cratère. Nous décidons de nous y rendre. Là encore, c'est un véritable va et vient ! On est les uns derrière les autres, on se croise, on me double.
Le deuxième point de vue est atteint après 30 mn de marche. On est effectivement bien plus près du Piton - baptisé "La Wouandzani", soit "La Fraternité" en Comorien.
L'irrégularité des projections rend la prise de photographie difficile.
Mais ce n'est pas mission impossible : la preuve !
     
 

Néanmoins, les projections immortalisées ne sont - à mon grand regret - pas les plus belles que j'ai pu voir ce jour-là.  Pas mal de gens ironisait sur le fait que dès qu'on tournait les yeux ou baissait la garde, hop, une super gerbe débordait du cratère. Bref, il y avait là-haut à la fois de la frustration et de l'émerveillement.
De l'émerveillement, parce que même par intermittence, cela reste un spectacle inoubliable. Et de la frustration de ne pouvoir immortaliser ces moments - si rares ce jour-là, donc encore plus précieux, comme on le souhaitait.
Parce que quand même la plupart du temps, ce qu'on voyait c'était ça :


L'attraction du jour, mis à part les gerbes de lave était un petit groupe de vulcanologues, sur le flanc gauche du Piton. On les voyait revêtir leur cagoule de protection, s'approcher des montants, et parfois reculer en courant, lorsque des projections venaient à rouler le long des pentes.
Nous sommes repartis afin de pique-niquer face au premier point de vue, avant de redescendre vers les 14h00, sachant qu'à
15h00, tout le monde sera prié de rebrousser chemin. Nous souhaitons éviter cette dernière migration "de masse".
Peu avant notre départ, des gens aperçoivent du rouge juste en contre bas : de la lave affleure (ci-dessous à gauche). Clic-clac.

La descente puis la remontée des marches vers le Pas de Bellecombe durera autant que l'aller : 2h.
Si au départ tout va bien, peu avant la Chapelle Rosemond je me mets à faire du sur place. C'est que les jambes sont fatiguées. La photo de droite (ci-dessous) est prise du début de la descente, avec tout le chemin à parcourir devant. Le parking est juste sous la flêche rouge.


 

Pour finir, voici une petite vidéo, sans doute assez décevante, mais c'était pas facile de choper les plus belles gerbes ;-).
C'est du QuickTime.
Quand on a vu celle-là, c'est clair qu'on trouve celle-ci un peu palote.
Mais déjà un jour entier de soleil au volcan, c'est une chance, alors avec une éruption, même en intermittente du spectacle, ça reste un événement inoubliable.
Aujourd'hui, samedi 23 septembre, l'éruption est toujours en cours.




Rédigé par Annie

Publié dans #La Réunion

Repost 0
Commenter cet article

colette 28/09/2006 21:59

Bonjour Annie
Les volcans d'Auvergne je viens de les voir, ils sontt très jolis, mais j'avoue que ceux qui crachent leurs colères me plaise beaucoup.
Bisous
Colette

E-man 26/09/2006 23:41

I wouandzani make more reportages like zat. Your photos are sympa piton texte aussi. I huile come back.

Annie 27/09/2006 12:19

Non mais ça va pas ? Le matin je bois tranquillement mon thé devant mon ordi. J'ai failli en coller partout sur le clavier et l'écran. Il a fallu que j'avale vite fait pour pas que ça arrive. Je m'suis étranglée moa ! Et vous trouvez ça drôle ?D'un autre coté, y parait que rire ça prolonge la vie. Avec vous, je vais finir centenaire E-Manuel :-)

François 25/09/2006 16:17

Bonjour Annie, j'aurais bien aimé y être aussi ; je n'ai jamais vu un volcan en activité, j'ai juste vu paître les vaches sur les flancs paisibles des volcans d'Auvergne.Amicalement.

Annie 25/09/2006 18:32

Moi aussi, les volcans d'Auvergne sont les premiers que j'ai vu.Déjà à l'époque, j'avais trouvé ça génial. Faut croire que j'aime les cônes, même effondrés ;-)Amitiés.

E-manuel 24/09/2006 22:36

En ce moment, les métros découvrent un spot sur le thème "la réunion vous attend" (voir http://iledelareunion.typepad.com/ile_de_la_runion/files/la-reunion-vous-attend.pdf). Voilà une idée de mise en page pour vos excursions toujours agréables à découvrir.

Annie 25/09/2006 18:28

Et après je me ferai accuser de faire le boulot de l'office du tourisme ;-)C'est marrant, je fais un blocage sur la couleur, la mise ne page tout ça.Ca risque de rester assez longtemps en l'état. A moins d'un déclic ...Z'avez pas un consultant à me conseiller msieur E-manuel ?

Moukatali 24/09/2006 19:51

Oté Annie,
Talèr mwin la lu out lartik, é kan mwin la vu out film pou télécharjé, mwin la fé é mwin la parti pou agard' ali. Di kou, mwin la oublié lès inn mésaz. Osi mi ratrap amwin astèr. Kan in moun y vwa out foto, pou mont' sir lo kratèr, mwin lé sir k'banna y krwa k'lé fasil, k'li lé zist akoté. Oté mounwar, alé sir plas ou sa war. Lo pli dézéspéran sèk band' rényoné y pas akoté d'ou an kouran presk.... é nou nou fé tansion pa mars sir nout lang !!! Lé toujour gayar kan nou té y sa o volkan. Lé jamé parèy.
Osi, lé toujour in plézir vwar out band' foto, sirtou ek lo piton Wouandzani. Mersi.
Mi sa répèt amwin, mé, out foto lé toujour osi gayar...
Moukatali
 

Annie 25/09/2006 18:25

Sa lé bien vré ! Band rényoné là, quand y pas  kom TGV, là ou lé dézespéré ;-)Lé pas fasil mont' sir Kratèr. Lé o !Le volcan lé jamé parey, sa lé bien vré.Ou lé tro zenti avec mon band fotos :-)Ni artrouv'