Ordures !

Publié le 31 Janvier 2007

Ce n'est pas une spécificité Réunionnaise. Quiconque aura emprunté des chemins de randonnée se retrouve confronté très rapidement à ce vandalisme des temps modernes : le dépôt sauvage d'ordures.
Ce n'est plus "après moi le déluge", mais "après moi la décharge".
Qui n'a pas pesté contre les bouteilles de soda, de bière, les emballages en tout genre jonchant les sentiers ?
A La Réunion, il y a eu une campagne pour protester contre cet état des choses. Des petits films montraient des gens qui laissaient leurs déchets dans la nature - et immanquablement à la fin de la journée, tout ce qui avait été laissé, se retrouvait dans leur salon, à leur grande déconvenue.
Je n'ai pas l'impression, que cette campagne ait été vraiment impactante auprès de ceux qui pratiquent ce sport national qu'est l'abandon sauvage de déchets, mais il a sans doute fait plaisir aux autres.
En attendant, il reste une partie de nos concitoyens qui ne se sent pas concernée par la propreté des chemins qu'elle emprunte.
En voilà un petit exemple dans le cirque de Mafate à la croisée des chemins La Nouvelle/Marla en venant du col des Boeufs.



Et encore, le tas pris en photo sur le chemin du retour avait bien diminué par rapport à ce qui avait été vu à l'aller, deux jours auparavant. Sans doute certains devant l'injure fait à ces lieux ont-il brûlé ce qui pouvait l'être.
Mon compagnon quant à lui est reparti en emportant quelques pochettes de jus de fruits vides roulées dans les troncs sur lesquels nous nous étions reposés  avant la remontée sur le col des Boeufs. "Lé makot sa" m'a-til dit, en les fourrant dans notre sac poubelle.
Ah ça oui, c'est crade !

Rédigé par Annie

Publié dans #Humeur

Repost 0
Commenter cet article

Annickos 05/05/2007 08:14

Mes remerciements et mes encouragements à tous ceux qui respectent ""DAME NATURE"".et la ""VIE"".Annick

Audrey :0008: 14/02/2007 20:23

Kikou Annie ! Un petit coucou pour te dire que je suis revenue de ma pause !! j'adore tes derniers articles et j'ai  meme pas fini de les lire encore lol, je suis a la bourre hihi bises à toi

Annie 15/02/2007 07:18

Kikou Audrey, enfin de retour ! :-)Ca fait du bien de t'entendre à nouveau (enfin te lire) et c'est gentil de venir balader ta bonne humeur ici ;-)Mame Audrey, va falloir faire un effort pour tout lire :-pJe suis bien contente qu'ils te plaisent les nouveaux articles. Je compterai une fan en dehors de ma famille ? lolA très bientôt alors, je viendrais voir tes passions sur ton blog ;-)Bises.

moukatali 04/02/2007 12:26

Bonjour Annie,
Ben oui, ça ne m'étonne pas. Il y en a qui ne savent pas sur quel "trésor" naturel ils vivent et bien sûr, grâce aux infimes pollueurs, ce sont tous les habitants qui prennent une sale réputation.
Peut-être vivent-ils ainsi chez eux et ne se rendent-ils pas compte des dégâts occasionnés ? Un cours de savoir-vivre ne leur ferait pas de mal....
@ +
Moukatali

Annie 04/02/2007 16:05

Oté Moukatali, quelle surprise !Des cours ? Pourquoi pas. Commençons donc à l'école pour sensibiliser les marmailles aux problèmes de l'environnement. Et pour les adultes, au moins de l'information !Je me souviens dans l'épicerie de Marla, du temps où les poubelles n'étaient plus ramassées depuis trois ans, il y avait une affiche incitant les randonneurs à garder leurs déchets et qui expliquait pourquoi. C'était un peu choquant d'apprendre qu'il n'y avait aucun ramassage, et du coup, tu peux plus rien laisser en sachant ça.Outre la réputation ternie de toute une ile, il y a de réels problèmes d'hygiènes conséquents à ces comportements. Là où les déchets s'entassent trainent les rats !Sans compter que les moustiques aussi se régalent. L'année dernière, c'est un peu "grâce" au Chikungunya que le problème des poubelles a été réglé à Marla. Trop tard ... D'ailleurs, je ne sais pas si c'était un réglement définitif ou provisoire ...

Gari 03/02/2007 18:42

Ma pauvre Annie, si vous saviez. J'ai mon bureau  au rez-de-chaussée d'une cour du 11e arrondissement, juste en face du local poubelle (vue imprenable). On se bat ("on" = conseil syndical) pour que personne ne dépose des affaires en dehors des poubelles, le local est truffé d'affichettes que plus grandes que vous, et, malgré tout, on retrouve régulièrement des frigos ou des armoires abandonnés. Dans la nature, c'est encore pire puisque vous avez encore moins de chance que dans une cour du 11e de vous faire prendre en flagrant délit. Bon, c'est triste, mais je crois que l'inscription de l'abolition de la peine de mort dans la Constitution est une mauvaise chose. (Nota : je plaisanteeeeeeeee ;-))

Annie 04/02/2007 04:00

Ben oui, il y a des choses qu'on ne peut pas deviner !M'enfin avoir son bureau en face d'un local poubelle : faut changer tout de suite de patron. Il a un mauvais goût extrême. Et pis bon, je veux pas gloser sur le XIème...J'espère qu'au moins vous êtes proche d'une bouche de métro.

François 01/02/2007 21:30

Je ne compte plus toutes les cochoneries que j'ai ramassées le long des sentiers de randonnées pour les ramener dans une poubelle, la mienne le plus souvent.Amitiés du soir.Merci pour vos visites et vos improvisations versifiées.

Annie 02/02/2007 19:57

De rien François.Pour moi c'est un jeu ;-)